Blog With Right Sidebar

Institut National de la Statistique, des Etudes Economiques et Démographiques

Flash Stat

En mars 2024, le niveau général des prix est en hausse 0,2% par rapport au mois de février 2024

Au cours du 4ème Trimestre 2023, l’activité de production industrielle a augmenté de 13,2% par rapport au 3ème Trimestre 2023

En 2017, l’activité économique baisse de 1,9%

Le projet de Loi portant création de l’Ecole Nationale de la Statistique et d’Economie Appliquée (ENSEA) au Tchad, soumis aux Conseillers Nationaux de la Transition a été examiné et approuvé en séance du 24 décembre 2021 par la Commission habilitée au sein du Conseil National de Transition. Ce projet de loi a été défendu auprès des membres du Conseil National de Transition par le Ministre de l’Economie, de la Planification du Développement et de la Coopération Internationale, Dr Issa DOUBRAGNE, par ailleurs Président du Conseil National de la Statistique.

L’adoption de ce projet de loi par la grande majorité des membres du Conseil National de Transition, confirme l’adhésion nationale au processus de la réforme de l’appareil statistique national engagé depuis décembre 2014 et elle ouvre la voie à la mise en place du cinquième organe du Système Statistique National tel que prévu par la Loi N°26/PR/2019 du 11 juin 2019, Portant Organisation et Réglementation des Activités Statistiques au Tchad et constitué des Cinq organes du Système Statistique National (SSN). Les quatre premiers organes déjà fonctionnels sont :

  • L’Institut National de la Statistique, des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED) ;
  • Le Fonds National de Développement de la Statistique (FNDS) ;
  • Le Conseil National de la Statistique (CNS) ;
  • Et les Pôles Sectoriels ;

Par la création de l’ENSEA, quatre principaux objectifs sont recherchés par le Gouvernement :

  • Assurer la formation initiale des statisticiens démographes de niveau bac+3 pour le SSN, les administrations publiques, les organismes publics et parapublics et le secteur privé ;
  • Assurer le perfectionnement des statisticiens et démographes ;
  • Mener des recherches sur les méthodes statistiques ;
  • Contribuer à la promotion de la culture à utiliser les statistiques au Tchad.

Le gouvernement a sollicité l’examen de ce projet de Loi en urgence, pour consolider le processus de réforme de l’appareil statistique national par la mise en œuvre de la Deuxième Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS 2022-2026) pour compter de janvier 2022.

Les modalités de fonctionnement de l’ENSEA seront fixées par des décrets d’application dans le cadre de la mise en œuvre de ladite loi une fois promulguée.

Commencée à 10 h 40 m, la séance a pris fin à 12 h46 m.

Partager sur :

Monsieur le Coordonnateur Technique de l’ECOSIT5 ;

Messieurs les Directeurs Techniques de l’INSEED ;

Messieurs les Conseillers Techniques du DG de l’INSEED ;

Messieurs les membres de l’Unité de Gestion du Projet PDST ;

Messieurs les membres de l’Equipe Technique de l’ECOSIT5 ;

Messieurs les cadres de l’INSEED ;

Mesdames et messieurs les stagiaires ;

Distingués invités, en vos rangs, grades et qualités ;

Qu’il me soit permis de vous souhaiter la cordiale bienvenue à la formation des agents enquêteurs de la première vague de la collecte de données de la Cinquième Enquête sur les Conditions de Vie des Ménages et la Pauvreté au Tchad (ECOSIT5).

Cette opération vise à répondre au besoin du Gouvernement du Tchad et de ses partenaires au développement de disposer des indicateurs fiables et à jour sur la pauvreté et les conditions de vie des ménages afin d’ assurer le suivi, l’évaluation et la formulation des politiques publiques de manière générale et, en particulier celles visant la réduction de la pauvreté.

Les résultats de cette opération serviront, d’une part, au Gouvernement et à ses partenaires au Développement de faire le  suivi et l’évaluation du Plan National de Développement (PND 2022- 2026), des Objectifs de Développement Durable (ODD) et de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine.

D’autre part, ils serviront pour le Gouvernement et ses Partenaires Techniques et Financiers d’évaluer le besoin réel de la population tchadienne en matière d’amélioration des conditions de vie et de prendre les décisions appropriées pour des interventions ciblées.

Tout comme la précédente édition de 2018/2019, l’ECOSIT5 est conduite dans un cadre harmonisé avec les pays de l’UEMOA et la Guinée et bénéficie de l’appui technique et financier de la Banque mondiale. C’est un processus à plusieurs étapes dont certaines sont déjà réalisées par l’INSEED. Il s’agit notamment de  :

  • L’enquête pilote de l’ECOSIT5 avec l’utilisation des nouvelles technologies (version CAPI );
  • La Deuxième Enquête sur les Unités Non Standards (NSU2).

Je tiens à rappeler que la phase qui nous réunit aujourd’hui est celle de la première vague de collecte.

Il s’agit donc d’une grande opération d’intérêt national relativement complexe et nécessite une attention particulière. Pour sa réussite, nous osons compter sur la contribution et l’engagement des uns et des autres pour relever ce défi. A cet effet, en tant que potentiels agents en charge de collecte, je vous exhorte d’être très attentifs et surtout assidus durant la formation, afin de pouvoir assimiler tous les concepts relatifs aux différents modules des questionnaires.

Aussi, vous demanderais-je de vous conformer strictement aux principes qui seront édictés par la Coordination car, ils constituent un gage pour la réussite de la formation.

Sur ce, en vous souhaitant très bonne formation, je déclare ouvert la formation des agents de collecte de la première vague de l’ECOSIT5.

Je vous remercie.

LE DIRECTEUR GENERAL DE L’INSEED

Dr BARADINE ZAKARIA MOURSAL

Partager sur :

Madame et Messieurs les Ministres et chers collègues ;

Excellence Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs de Mission Diplomatique ;

Madame la Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies au Tchad ;

Mesdames et Messieurs les Partenaires Techniques et Financiers ;

Messieurs les Représentants des Agences du Système Nations Unies au Tchad ;

Mesdames et Messieurs les Partenaires Techniques et Financiers ;

Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux des Ministères et Directeurs Généraux Techniques ;

Mesdames et Messieurs, en vos rangs, qualités et grades respectifs,

Je voudrais avant tout propos, vous exprimer ma profonde gratitude pour avoir accepté d’honorer de votre présence cette rencontre consacrée à la mobilisation des ressources en faveurs du Troisième Recensement Général de la Population et de l’Habitat Couplé à l’Agriculture (RGPH-3).

Conscientes de l’importance des statistiques en tant qu’outil de décisions, les plus Hautes Autorités ont voulu rehausser la qualité des statistiques officielles en procédant à la réforme de l’appareil statistique. Pour ce faire, ensemble avec ses Partenaires, le Gouvernement du Tchad met en œuvre des politiques de développement dont la formulation, le suivi et l’évaluation requièrent des données fiables.

L’actualités des données est une dimension essentielle de la qualité des statistiques officielles. C’est pourquoi, le Gouvernement réalise périodiquement, avec l’appui technique et financier et ses partenaires, des opérations de collecte d’envergure nationale telles que les enquêtes sur la consommation des ménages, les enquêtes démographiques et de santé et les enquêtes par grappes à indicateurs multiples.

Le Recensement Général de la Population et de l’Habitat, en plus de produire les statistiques à couvertures nationale, fournit également la base de sondage pour la conduite de ces enquêtes par sondage, y compris dans le domaine de l’agriculture.

Mesdames et Messieurs,

D’après les Nations Unies, le recensement devrait être conduit tous les 10 ans. Or, pour le cas de notre pays le Tchad, le dernier recensement de la population remonte en 2009 ; ce qui veut dire que les données issues de celle-ci ne sont plus fiables.

Conformément à la recommandation des Nations Unies sur la périodicité du recensement, le Gouvernement du Tchad a instruit ses services compétents à l’effet de prépare la réalisation du troisième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-3). Le RGPH-3 est institué par décret N°0314/PR/MEPD/2019 du mars 2019 et modifié par décret N°2080 PR/MEPD/2019 du mars 2019 du 27 décembre 2019.

Il convient donc de préciser que le RGPH-3 connaitra des innovations majeures :

  • La première est le greffage de deux modules du Recensement Général de l’Agriculture ;
  • La seconde est l’utilisation de la technologie moderne de communication pour les travaux cartographiques et le dénombrement qui est une recommandation des Nations-Unies pour le cycle 2020 des recensements.

De ce qui précède, le troisième recensement couplé à celui de l’Agriculture se distingue des autres recensements du point de vue coût et moyens à utiliser.

Mesdames et Messieurs,

Distingués invités,

La présente réunion a pour objectifs, comme mentionné à l’entame de mon propos, de mobiliser les ressources nécessaires pour la réalisation de ce troisième couplé à l’agriculture en utilisant les technologies modernes de communication. A cet effet, je voudrais rappeler à cet auguste assemblée que le coût des travaux de ce recensement, approuvé le Conseil National de la Population le 13 mars 2020, est de 40 880 142 000 FCFA.

Pour finir, le Gouvernement de Transition sous la conduite du Général de Corps d’armée MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO, Président du Conseil Militaire de Transition, Président de la République, Chef de l’Etat, soucieux des enjeux et de la nécessité de réaliser dans les meilleurs délais ce recensement, a inscrit cette opération dans ses actions prioritaires. C’est à ce titre que notre pays, le Tchad, compte sur vous, chers partenaires techniques financiers, bilatéraux et multilatéraux comme lors des deux premiers recensements, pour la réalisation avec succès de ce troisième recensement.

Permettez-moi d’exprimer toute notre reconnaissance et gratitude aux Conseillers Techniques Principaux venus du Burkina Faso, du Mali et de la RDC pour leur appui technique à l’équipe du Tchad tout en espérant qu’ils ont passé de bons moments au pays de Toumaï.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

Partager sur :

Une cérémonie de remise de tablettes a eu lieu le 04 novembre 2021 à l’Institut National de la Statistique, des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED). Il s’agit d’un appui de l'Organisation Internationale pour les Migration (OIM) visant le renforcement des capacités de collecte automatique des données par l’INSEED.

Pour la circonstance, c’est le Chargé de Collecte des Données Migratoires de l'Organisation Internationale pour les Migration (OIM) au Tchad M. YAKIN MWANZA, qui a remis officiellement ce matériel au Directeur Général de l’INSEED, Dr. BARADINE ZAKARIA MOURSAL, en présence de ses collaborateurs. Ce lot de matériel est composé de 100 tablettes de type Samsung Galaxy Tab S6 Lite.  

Dans son mot de remerciement, le Directeur Général de l’INSEED a rappelé que le partenariat avec l’OIM existe depuis quelques années avec des résultats satisfaisants pour les deux parties, et que le matériel acquis permettra à l’INSEED de réaliser les enquêtes de manière optimale par la collecte des données par tablettes et répondre ainsi aux exigences de ponctualité et aux besoins statistiques, notamment ceux-liés aux données migratoires.

La cérémonie a été clôturée à 10 heures 10 par la signature d’un procès-verbal entre les deux parties.

Partager sur :

ANNONCES ET COMMUNIQUES

Formation           voir tout         Offre d'emplois

Statistiques Courantes

Enquêtes & Recensements en Cours

Dernier Bulletin

© 2018 INSEED. All Rights Reserved. Designed By I-media Consulting

Search