Blog With Right Sidebar

Institut National de la Statistique, des Etudes Economiques et Démographiques

Flash Stat

En novembre 2020, le niveau général des prix a baissé de 0,8% par rapport au mois d’octobre 2020

Au troisième trimestre 2020, les activités industrielles continuent leur baisse entamée au trimestre précédent. La production industrielle a baissé de 5,6% en variation trimestrielle et de 3,3% en glissement annuel.

En 2017, l’activité économique baisse de 1,9%

Dans le début de finaliser le document de synthèse de la Deuxième Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS2), le Ministère de l’Economie et de la Planification du Développement à travers l’Institut National de la Statistique, des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED) a organisé un atelier de validation dudit document avec le soutien financier de la Banque Mondiale via le Projet de Développement de la Statistique au Tchad (PDST).

Le processus de la validation de ce document a pris un long chemin jusqu’aujourd’hui par : d’abord la mise en place d’un secrétariat technique de la SNDS2, la désignation de ses membres, suivi du recrutement d’un consultant international pour son appui technique.

Pour l’élaboration de ce document, le Secrétariat Technique de la SNDS a bénéficié de l’appui d’un réseau des points focaux représentants les différentes structures productrices des statistiques du Système Statistique National (SSN) et du Comité chargé de la Réforme de l’Appareil Statistique (CRAS).

Le démarrage des activités de l’atelier a commencé par un bref mot introductif du Directeur Général de l’Institut National de la Statistique, des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED), M. BARADINE ZAKARIA MOURSAL. Puis ce fut le discours d’ouverture de M. HOULE DJONKAMLA, Directeur Général du Ministère de l’Economie et de la Planification Du Développement, par ailleurs Président du Conseil d’Administration de cet Institut.

A cette occasion, plusieurs Partenaires Techniques et Financiers (PTFs), les Directeurs Généraux de différents ministères sectoriels producteurs des statistiques, les Administrateurs, les conseillers et autres techniciens ont pris part à cette rencontre.

Il faut noter que, cet atelier a permis de recueillir les observations, les compléments et les critiques dans l’optique d’améliorer le document final, avant sa soumission le 28 août 2019 au Comité chargé de la Réforme de l’Appareil Statistique (CRAS) pour son adoption.

Après plusieurs échanges fructueux et des observations de fonds et formes sur le document, l’atelier qui a commencé à 09h 30 a pris fin à 14h20h.

 

Voir le discours du DG du Ministère de l'Economie et de la Planification du Développement

Voir le mot introductif du Directeur Général de l'INSEED

 

SENOUSSI YOUSSOUF

Partager sur :

Monsieur le Directeur Général de l’Institut National de la Statistique, des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED) ;

Mesdames et Messieurs les Représentants des Partenaires Techniques et Financiers ;

Mesdames et Messieurs ;

Distingués invités

L’Honneur m’échoit de procéder à l’ouverture de cet atelier de validation du document de la Deuxième Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS2) couvrant la période 2019-2023.

Je voudrais tout d’abord, au nom du Gouvernement, remercier l’ensemble des Partenaires Techniques et Financiers, présent à cet atelier et plus particulièrement aux partenaires engagés dans le cadre l’amélioration de l’activités statistiques qui sont : la Banque Mondiale, l’Union Européenne, l’Unicef, l’UNFPA et la BAD. Je remercier également les parties prenantes du système statistique et les cadres présents à cet atelier. Votre présence témoigne de l’intérêt et de la conscience de l’importance des statistiques dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques de développement de notre pays.

Mesdames et Messieurs 

Le gouverenement s’est engagé depuis décembre 2014 dans un processus de réforme de l’appareil statistique national, pour bâtir un cadre institutionnel et législatif fonctionnel qui régis l’activité statistique, renforcer les capacités du système statistique national et de faire de l’INSEED, un des instituts les plus performants en Afrique.

Ce processus de réforme statistique s’inscrit dans le contexte de la ratification de la Charge Africaine de la Statistique par le Tchad en mars 2015, et il vise à relever les défis du renforcement des capacités qui sont énormes tant à l’INSEED qui dans tout le système Statistique dans son ensemble. Il est également dicté par une prise de conscience amorcée depuis le début des années 2000, de l’importance d’un système statistique performant, capable de fournir des informations statistiques crédibles harmonisées.

Cette prise de conscience de l’importance de la statistique s’est particulièrement accentué dans le cadre de la formulation et la mise en œuvre du Plan National de Développement 2017-2021 et les agendas internationaux tels que les objectifs de Développement Durable 2063 de l’Union Africaine, dont la mise en œuvre ne peut s’effectuer de manière efficace en l’absence d’indicateurs statistique fiables permettant d’évaluer les progrès réalisés.

Mesdames et Messieurs

La prise en compte du cadre statistique dans les politiques publiques au niveau opérationnel et stratégique, est un enjeu majeur dictée par l’adoption de la loi organique n°004/PR/2014 relative aux lois de finances et de la loi n°018/PR/2016 Portant Code de transparence et de Bonne Gouvernance dans la gestion des finances publiques. Ces deux lois posent l’exigence de la nécessité d’accroitre la capacité de l’appareil Statistique pour répondre aux défis induits par ce nouveau cadre de la gestion des finances publiques. Elle est renforcée par la loi n°26/PR/2019 pourtant Organisation et Règlementation des autorités statistiques au Tchad et ses textes d’application notamment le décret n°0969/PR/MEPD Portant Attribution, Organisation et Fonctionnement de l’INSEED, le Décret n°0970/PR/MEPD/2019 portant Attribution, Organisation et Fonctionnement du Conseil National de la Statistique (CNS) et le Décret n°0971/PR/MEPD/2019 portant Attribution, Organisation et Fonctionnement du Fonds National de Développement de la Statistique (FNDS). Ces textes de lois renvoient à l’accès à l’information, la crédibilité des politiques publiques, la planification du développement, et la mise en œuvre des résultats, quatre problématiques de la demande statistique qui ne peuvent être satisfaites que par un renforcement durable des capacités d’offre statistique.

Cette nouvelle loi statistique décline les principes fondamentaux de la Charte Africaine de statistique, et définit les orientations requises pour la mise en œuvre, notamment l’obligation de visa statistique pour les enquêtes et recensements, et le cadre d’assurance qualité et de cohérence des données nationales entres secteurs. Elle renforce la coordination statistique, avec un rôle technique dévolu à l’INSEED, et elle consacre la création d’un Fonds National de Développement de la Statistique (FNDS) et d’une Ecole Nationale de Statistique et d’Informatique Appliquée (ENSIA).

Mesdames et Messieurs

Cette rénovation du cadre légal et réglementation de la Statistique constitue le premier volet du processus de réforme de l’appareil statistique national. Le second volet porte sur la capacité du système statistique nationale de l’INSEED.

En ce qui concerne ce volet de renforcement des capacités, c’est l’occasion ici de féliciter l’INSEED pour sa contribution au processus de réforme piloté le Ministère de l’Economie et de la Planification du Développement, en ayant coordonné le processus de formulation de la deuxième Stratégie Nationale de Développement de la Statistique dont le document final sera validé dans le cadre du présent atelier.

Il convient de noter que le processus de l’élaboration de la deuxième Stratégie Nationale de Développement de la statistique (SNDS) engagé depuis octobre 2018 est à sa dernière phase qu’est la présentation du draft du document de synthèse de la SNDS2 à tous les acteurs du SSN lors du présent atelier à N’Djaména. Ensuite il sera validé par le comité chargé de la Réforme de l’Appareil Statistique (CRAS) avant sa transmission au Conseil National de la Statistique (CNS) pour son adoption avant sa mise en œuvre.

Je vous exhorte cependant, à réfléchir ensemble dès à présent sur les conditions de la mise en œuvre réussie de la deuxième SNDS une fois adoptée par le gouvernement. Cela passe nécessairement en tirant les leçons de l’exécution mitigée par le première SNDS sur la période 2011-2015, et par un soutien coordonné et efficace du renforcement des capacités dans le cadre de leur mise en œuvre.

Mesdames et Messieurs

C’est dans ce cadre, que le présent atelier s’inscrit dans l’objectif de présenter le document de la SNDS2, afin de recueillir vos observations, commentaires et contributions, de susciter des réactions, et de jeter les bases de la coordination et l’harmonisation des interventions des partenaires de développement pour le renforcement du système statistique national.

D’ores s et déjà rassuré du fait que vos observations, commentaires et contributions lors du présent atelier amélioreront inéluctablement la qualité du document final, je vous souhaite pleins succès dans vos travaux et de fluctueux échanges.

Je vous remercie pour votre attention

 

Voir le mot introductif du Directeur Général de l'INSEED

Partager sur :

Monsieur le Directeur du Ministère de l’Economie et de la Planification et du développement

Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux des Ministères ;

Mesdames et Messieurs les Représentants des Partenaires Techniques et Financiers ;

Distingués invités ;

Mesdames et messieurs, en vous rangs et grandes respectifs.

C’est un grand honneur pour moi de prendre la parole à l’occasion de cet atelier.

Permettez-moi tout d’abord de m’acquitter d’un devoir, celui de remercier les plus Hautes Autorités, S.E IDRISS DEBY ITNO, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement, et le Ministère de l’Economie et de la Planification du Développement, qui ont porté leur choix à ma modeste personne, en me nommant Directeur Général de l’INSEED.

Dès ma prise de fonction avant-hier 20 Août 2019, conformément à la feuille de route fixé à mon prédécesseur par les Hautes Autorités du pays, je me suis engagé à poursuivre avec une obligation de résultats, le processus de réforme de l’appareil statistique engagé depuis décembre 2014.

Dans le cadre de cette réforme, il est devenu impératif, d’une part, de corriger les faiblesses de planification stratégique et de programmation des activités et d’autre part, de solutionner progressivement les problèmes structurels interdépendants observés depuis près de deux décennies et qui sont liés aux capacités institutionnelles en ressources humaines et techniques, au financement des activités statistiques, à la mise en œuvre de démarche qualité pour la production des statistiques face à des demandes croissantes diversifiées.

En plus de cela, il est apparu indispensable de corriger le dysfonctionnement du Système Statistique National (SSN) observé pendant presque deux décennies, caractérisé par :

  • Premièrement, les faiblesses de coordination du SSN décentralisé, imputable en partie à l’INSEED en qualité d’organe central de statistique, ont impacté le bon fonctionnement du système statistique national entraînant l’incohérence des méthodologies utilisées, l’insuffisance des données disponibles et la qualité des données produites par le système.
  • Deuxième, les difficultés de mobilisation des ressources budgétaires consécutives à la crise financière que traverse le pays depuis 2014, ont engendré une exécution mitigée de la première stratégie nationale de développement de la statistique (SNDS) sur la période 2011-2015.

Mesdames et Messieurs 

C’est en tirant les leçons des recommandations faites par la mission conjointe (CEA, AFRISATTA, BAD et PARIS21), et en tenant compte des actions engagées pour la réforme de l’appareil statistique national, notamment la révision de la loi pour la rendre conforme à la Charte Africaine de statistique ratifier par le Tchad en mars 2015, que l’INSEED s’est engagé résolument à coordonner le processus participatif d’élaboration de la deuxième SNDS.

Ce processus d’élaboration de la SNDS2 a été conduit par l’INSEED avec l’appui technique et financier de la Banque Mondiale à travers le Projet de Développement de la Statistique au Tchad (PDST 2017-2022). Le processus a démarré en octobre 2018 avec la mise en place du Secrétariat Technique de la SNDS2 (ST-SNDS2) et le recrutement d’un consultant international pour l’élaboration de la SNDS2.

Le secrétariat technique de la SNDS2 a bénéficié de l’appui d’un réseau de points focaux représentants les différentes structures productrices de statistiques du SSN et du Comité chargé de la réforme de l’appareil statistique (CRAS). Une feuille de route décrivant les étapes et les moyens à mettre en œuvre a été élaborée, validée et mise en œuvre.

Mesdames et Messieurs

Le processus d’élaboration de la SNDS2 a impliqué de manière participative tous les acteurs du SSN à travers le réseau des points focaux. Tous les principaux domaines statistiques ont été couverts.

Ce processus a également bénéficié de contributions sectorielles, notamment, le Plan Stratégique 2019-2023 de l’INSEED pré-validé par son Conseil d’Administration réuni 03 mai 2019, et qui permet à l’institut de s’engager résolument dans une démarche de gestion axée sur les résultats pour exécuter au mieux son mandat de coordination technique du Système Statistique National et de principal producteur de statistiques officielles, sur la base d’objectifs pluriannuels.

Ce Plan Stratégique de l’INSEED est cohérent avec la SNDS2 soumis à votre appréciation dans le cadre du présent Atelier.

Mesdames et Messieurs

Distingués invités,

Le présent Atelier National de Validation technique est l’une des phases retenues dans la feuille de route. Il vise à recueillir les observations, les commentaires et les contributions des participants en vue de l’amélioration de la qualité du document final avant sa présentation formelle au comité chargé de la réforme de l’appareil statistique (CRAS).

Dans nos réflexions présentes et futures, nous ne devons pas perdre de vue les défis importants liés à la mise en œuvre de la SNDS2, une fois validée et adoptée par le gouverenement. Ces défis importants ne peuvent être relevés que par des efforts de mobilisation de ressources pour la mise en œuvre de la SNDS2, mais aussi, par l’impulsion d’une culture statistique, la collaboration, la coordination et l’harmonisation des interventions des partenaires en renforcement statistique.

Avant de terminer mon propos, je voudrais remercie la Banque Mondiale, qui a soutenu le processus d’élaboration de la SNDS2 à travers le Projet de Développement de la Statistique au Tchad (PDST). Je remercie également l’ensemble des membres du ST-SNDS2 et les points focaux des minières et tous les cadres qui ont activement contribué l’élaboration de la SNDS2 2019-2023.

Je vous remercie pour votre bienveillante attentions

 

Voir le discours du DG du Ministère de l'Economie et de la Planification du Développement

Partager sur :

Après avoir passé avec loyauté près de 17 mois à la tête du département de la statistique du pays, le Directeur Général M. NOUR GOUKOUNI NOUR a passé le bâton de commandement au Directeur Général M. BARADINE ZAKARIA MOURSAL et Directrice Général Adjointe Mme. ADAMA MOUSSA KADAM.

La cérémonie de passation de service a été présidée par le Directeur Général du Ministère de l’Economie et de la Planification du Développement M. HOULLE DJONKAMLA.

 

 

SENOUSSI YOUSSOUF

Partager sur :

Au nom de l’Institut National de la Statistique, des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED), et à mon nom propre, j’adresse à tous les collaborateurs et Partenaires Techniques et Financiers (PTFs) une bonne fête de Tabaski (AÏD EL KEBIR).

Chers collaborateurs du Système Statistique National (SSN), il y a une semaine, nous, représentants des différentes structures notamment de l’INSEED, des antennes statistiques provinciales, des points focaux des services statistiques des ministères publics et d’autres personnes ressources, avons travaillé d’arrache-pied dans le cadre de la validation des documents de la réforme de l’appareil statistique du Tchad.

Aujourd’hui, la cause d’un SSN solide est entendue par les hautes Autorités. A cet effet, les résultats des travaux du SSN ont permis de diagnostiquer, de concevoir, de planifier et d’évaluer des programmes et des projets de développement. Cette réforme a été réalisée grâce à l’engagement sans faille des hautes Autorités du pays. C’est le lieu d’adresser toute la reconnaissance des organes du SSN, dont la coordination est assurée par l’INSEED, à son Excellence, Monsieur le Président de la République du Tchad.

Je profite de l’occasion de la fête pour adresser mes meilleurs vœux de santé, de joie, de prospérité et surtout l’épanouissement personnel et professionnel à l’ensemble du personnel des différentes structures du SSN.

Pour terminer, j’adresse également mes meilleurs vœux de joie, de paix, de réussite, de longévité, d’amour, de promotion à l’occasion de la fête d’AÏD-EL-KEBIR (TABASKI) aux Employés, aux Stagiaires, aux Consultants de l’INSEED, sans oublier ceux qui sont sur le terrain notamment les Enquêteurs et Enquêtrices.

 

 

Le Directeur Général de l’INSEED

NOUR GOUKOUNI NOUR

Partager sur :

ANNONCES ET COMMUNIQUES

Formation           voir tout         Offre d'emplois

Statistiques Courantes

Enquêtes & Recensements en Cours

Dernier Bulletin

© 2018 INSEED. All Rights Reserved. Designed By I-media Consulting

Search